Trait
Par trait
Pli sur pli
Espace éclos
Vide median
Souffles ravivés
Au creux de la main
Alors que se déplie
L'éventail des désirs
Tendre nuit qu'un lys déchire
Jaillit de la mousse un cerf!
Ô jet de lait, ô flux de sang
Quel aigle au feu diurne arraché ?
Chute d'une plume à flanc d'abîme...
S'ouvre la vallée d'onde en onde
Défaits refaits les plis du coeur
Du tréfonds monte l'écho
Né du chant d'un sycomore
Aux purs gestes d'amour
Signant l'unique été
Non plus pétrifié
Non plus putrefié
Mais périclité
à l'infini
Pli sur pli
Trait par
Trait

Francois Cheng
La vraie gloire est ici
Ed. Gallimard.
Septembre 2015