Cendre et Braise

Accueil | Archives

Keyword - Lieux

Fil des billets

Mémoire et lieux ...

IMG_7045__1_.jpg

Ce jour-là, de retour du cimetière, j'ai cherché ce jardin enté dans ma mémoire.

La glycine mauve de la tonnelle était dépouillée et la lumière avare mais j'ai retrouvé le charme désuet et nostalgique de mes années enfuies, à travers la grille du jardin, désormais défendu.

Un jardin ancien, romantique à souhaits, un jardin à vivre, qui pourrait figurer le paradis perdu que chacun porte en soi.

El duende.

Elche : le jardin extraordinaire ou la patria chica ...

Elche fait partie de mes lieux. Située dans la province du Levant, c'est une oasis exotique, cernée de montagne désertiques recuites par le soleil ardent. C'est la plus grande palmeraie d'Europe, plantée par les arabes et classée désormais au patrimoine de l'humanité.

Aller à Elche, c'est retrouver le pays aux coupoles bleues de mes ancêtres, tous issus de ce coin béni des dieux, "la plus belle petite terre du monde" comme ils disent.

C'est pourquoi lorsque j'accomplis le voyage, je me sens chez moi. Le triangle Elche, Alicante, Murcie constitue l'espace de ma "patria chica", la petite patrie que l'on porte en soi. C'est une sensation étrange que de toucher du doigt ses racines, quand enfant d'émigrés, bien que née en France, l'on s'est toujours sentie "en l'air", autrement dit sans assise.

C'est le pays de la douceur de vivre. On y déguste des dattes, des amandes grillées, de l'horchata blanche comme du lait, des granités aux noisettes, de grosses madeleines à la cannelle cuites dans du papier huilé ainsi que des mini chaussons fourrés.

Et l'on prend le petit déjeuner, "pain grillé à l'huile d'olive s'il vous plaît !" sur des terrasses enchantées aux senteurs de jasmin, tandis qu'une brise bienfaisante venue de la mer vous caresse les épaules. Cela suffit au bonheur.

Bref, un petit paradis que je vous souhaite de connaître un jour. Vous venez ? Je vous emmène... El duende.

Elche. Huerto del Cura: cactées roses par el duende
Se promener dans la palmeraie de cette ville jardin au petit matin frais est un enchantement.

Et surtout, surtout il y a "le huerto del cura" (le jardin du curé) un lieu de sérénité où tout est harmonie après l'arrosage matinal.
el Duende.

Lire la suite...

Ces lieux qui nous fondent...

Il en est des lieux comme des rencontres.

Ce sont des lieux qui nous habitent et ce ne sont pas toujours les plus majestueux. Des lieux qui ont éveillé notre sensibilité, devenus sacrés avec le temps. On les reconnait d'emblée, logés qu'ils sont depuis toujours au fond de nous.

Lieux qui nous fondent en quelque sorte, comme des pierres luisant dans la pénombre et qui sommeillent en nous tout au long de la vie. Ils sont liés à des instants de la petite enfance empreints des joies intenses de la découverte, à des moments où l'on s'est senti miraculeusement exister.

Dans ma cosmogonie, il y a un village abandonné dans les Gorges d'Héric, le pech odorant du village de mon enfance, où j'allais avec mon amie, cueillir les trésors offerts : câpres et pignons. Il y a un jardin abandonné où poussait à foison la réglisse dans les herbes folles. Il y a surtout une vigne, à la limite du terroir de Saint-Chinian, morcelée, étagée, enclavée et qui recèle deux grands trésors : un figuier aux fruits bleu de nuit et une source cachée qui sourd dans un taillis sur un lit de mousse.

Il y la voute lumineuse du ciel méditerranéen des vendanges.

Mais aussi plus récemment deux lieux mythiques, empreints d'histoire : Maguelonne prise dans les bras de la mer et Saint Guilhem enchâssé dans son écrin de pierres vives. El duende