http://www.free-nature-photos.org/fr/Coquelicots/Photos_de_pavots/Ce texte est mon texte fétiche. C'est celui par lequel je suis revenue à l'écriture. Certes, celui-ci a été écrit dans la douleur. Cependant, je ne veux voir à présent, au fil du temps, que son intérêt littéraire, si tant est qu'il en ait un. Qui n'a souffert de ce sentiment un jour ou l'autre de sa vie? Chacun l'exprime à sa façon ou le garde en soi selon sa personnalité. Un lecteur m'a reproché de ne voir la jalousie que sous son aspect charnel. Nous sommes sexués. Pourquoi éluder cet aspect? Ceci n'est pas un essai qui part d'un bout et va à un autre, dans une démarche rationnelle, scientifique. Je ne prétends pas épuiser le sujet. La littérature saisit la vie dans un instantané.
Ce qui importe ici, à mon avis, c'est la manière de l'expression, le style, toujours le style...

JALOUSIE

Je suis belle, je le vois dans tes yeux. Ton regard s'allume lorsque tu le poses sur mon visage. Mes yeux bleu-vert te fascinent. Je t'électrise.
Avec toi le petit lit blanc de mon enfance a repris toute sa consistance, toute son épaisseur ouatée. J'aime me lover contre ton corps si doux et si fin aux senteurs poivrées. Le monde est alors en équilibre, immobile, serein, tiède et doux.