Cendre et Braise

Accueil | Archives

jeudi, novembre 15 2018

Tournez manège !

IMG_0700__4_.jpg

Lire la suite»

mercredi, novembre 14 2018

Feuilleton : les nouvelles aventures d’Ulysse ... ou le sous-marin

Homère a été bien inspiré de ne pas faire mourir son héros. Ulysse est rusé et il sait louvoyer dans les méandres d’internet que je qualifierai de cloaque où curieusement l’on encense la mer et pour cause ... Un paragraphe chaque jour, à partir du 15.11.2018 ... A bientôt.

Lire la suite»

samedi, novembre 10 2018

François Cheng : Entre Source et Nuage....

Pétale de pélargonium par Mémorator. Wiki. Domaine public.François Cheng est précieux. Il nous présente, comme une offrande, une anthologie de la poésie chinoise depuis ses origines à nos jours. Non pas une anthologie classique, mais comme il le dit lui même, un choix de poèmes emportés dans son coeur lorsqu'il a quitté son pays, son héritage culturel en quelque sorte. Une richesse qui, selon l'auteur, lui a permis de s'enraciner dans ce pays d'accueil. Une belle démarche.

Et quel plus beau bouquet que ce florilège de poèmes venus, pour certains, du fond des siècles ? Tous ont en commun, la recherche de soi, le souci de l'accomplissement personnel en communion avec la nature. Sans elle point d'équilibre. Si la solitude est omniprésente, elle n'est pas vécue de façon négative, mais comme une nécessité afin de se ressourcer. Une leçon à retenir dans nos sociétés "dispersives".
Des poèmes d'une grande finesse, empreints de mysticisme, qui nous plongent dans l'intimité de la culture chinoise...
El duende.

Lire la suite»

mercredi, octobre 3 2018

Philip Roth : "Un homme" tout simplement...

Un chêne sur les Alpes italiennes par el duendePlonger dans l'univers de Philip Roth, écrivain américain né en 1933, représente une épreuve. Ses romans fortement teintés d'autobiographie, sont hantés par la mort à venir, celle qui s'annonce par des signes sans équivoque "in corpore" et qui nous oblige tôt ou tard à la regarder en face.

"Un homme" est une sorte de chant du cygne. Un être humain comme tant d'autres, ni meilleur ni pire, à la vie bien remplie, avec ses réussites et ses échecs s'avance lucide vers sa fin... Nous le suivons, inévitablement envoûtés par une prose puissante entre crainte, attraction et répulsion. Il lutte de toutes ses forces, se révolte, jusqu'au moment où il lâche prise, où il accepte le destin qui lui est dévolu, accomplissant le cheminement psychologique commun à tous les êtres humains.

J'y ai vu la marque d'une grande solitude car le protagoniste est agnostique. Roth trace ainsi la condition de l'homme moderne délaissé de la main de Dieu, désemparé, inconsolé face à son tragique destin.

Le personnage sait qu'il va vers la nuit celle dont nous sommes tous issus, irrémédiablement. Et ce n'est pas si facile que d' ACCEPTER. Voilà le maître-mot qui régit toute notre existence : ACCEPTER que les choses soient ainsi. Vivre n'est-ce pas, en définitive, faire l'apprentissage du dépouillement intégral?

Voici un extrait particulièrement inspiré où l'auteur se remémore le paradis perdu de l'enfance, la face lumineuse de la vie en contrepoint. La jouissance que procure le sentiment de la force invincible de la jeunesse. Admirez la longue phrase rythmée comme les vagues. Pour connaître l'écriture au scalpel de l'auteur, il vous faudra ouvrir les pages...

Lire la suite»

mercredi, juin 13 2018

Jean Pierre Siméon : Cette lumière qui tient dans une main d'homme ...

IMG_7574.jpg

Un poème qui célèbre la floraison de l'olivier, sa charge symbolique et la pérennité de la nature méditerranéenne, sa force de vie face à la désertification des campagnes, la paix face à la violence de la guerre. Ici le conflit du Proche-Orient me semble magistralement évoqué, ainsi que la mort rapide ou lente selon les contextes, mais mort en définitive. Tout le monde garde en mémoire le lamentable spectacle de ces champs d'oliviers condamnés par un mur infranchissable qui enferme les palestiniens dans une nasse. A la relecture, cette lumière peut aussi signifier la clairvoyance des artistes. Jean-Pierre Siméon est né en 1950. Romancier, critique, poète. Il a reçu les prix Antonin-Artaud et Guillaume Apollinaire. Directeur artistique du Printemps des Poètes.

Lire la suite»

jeudi, décembre 28 2017

Erik Orsenna : la vie, la mort, la vie ...

Quand Erik Orsenna nous conte la vie de Louis Pasteur, il en résulte un récit passionnant.

Sait-on pourquoi certains passages nous émeuvent plus que d'autres ? Pas tout de suite, mais à l'analyse, lorsque l'on fait l'effort d'y revenir, de se poser sur les mots, la lumière est aveuglante.

 

Louis Pasteur, foto av Félix Nadar Crisco edit

Lire la suite»

Gaston Massat : Voici ma voix

Gaston Massat a fait des études de philosophie à Toulouse où il forme un groupe surréaliste éphémère nommé Chaos. Il s'installe par la suite, comme libraire, à Saint-Girons. Sa rencontre avec Joe Bousquet sera déterminante.

La guerre d'Espagne signe son engagement. Pendant la 2° guerre mondiale, sa librairie est le point de rencontre des maquisards et dans les années 60, elle deviendra un phare culturel. Communiste, il se lie avec Jean Cassou, résistant de la première heure

Ce fut un fin lecteur mais aussi un poète discret ... Voici deux petits poèmes d'amour révélateurs de sa sensibilité et d'une rare force.

J'ai perdu
Le goût de la nuit
et la couleur du jour
à chercher dans tes mains
la seconde
où je resterais
sans toucher à rien
sans rien voir
sans goûter à rien
pour t'aimer

+

Elle cherche sur les chemins
l'homme de bronze
couvert de neige
avec des papillons dans les yeux
il a oublié sa voix dans les coquillages
ses gestes dans la lumière
ses désirs dans l'eau froide
c'est l'homme que chaque soir
dans son grand désert blanc
pour les mirages
elle entraîne par la main
à la découverte des chevelures mortes
et des grandes fumées du silence.


Gaston Massat : 1909-1966 Voici ma voix Ed.Le Pas d'oiseaux

Lire la suite»

Joseph Delteil : Prisonniers de l'infini ...

" Je sens, donc je suis"

Quel beau pied de nez, n'est-ce pas, à la célèbre formule cartésienne ?

" Question : Où est le merveilleux ?"
" Réponse : Partout."

" ... prisonniers de l'infini, hommes libres, sentons, entendons, voyons, marchons, comprenons, aimons, créons, souffrons, rions, vivons. Tout est magnifique. La Terre tourne. Et, dans le ciel, on ne peut pas compter les étoiles." Joseph Delteil.

Existe t-il plus belle profession de foi en la vie ?


Bribes glanées ce soir dans un fascicule qui contient l'essence de la philosophie delteilliene, pour tout dire quelques pépites, et qui porte un titre merveilleux :

" Les prisonniers de l'infini". Éditions Loubatieres.1994.

Ah ! Cher Joseph Delteil, j'aurais bien aimé connaître votre Delteillerie des abords Montpelliérains.

Vous m'auriez fait goûter les derniers crus de vos oliviers ou de vos vignes en me lisant vos textes à la lueur intime des lucioles.

Et nous aurions épuisé la nuit sous les grappes mauves des glycines de la tonnelle. El duende.

Lire la suite»

mercredi, décembre 20 2017

Amapola et le temps ...

IMG_9909.1.jpg

Lire la suite»

mardi, décembre 19 2017

Joan-Pau Creissac : Correspondance d'un jour d'octobre

Voyages provence. Cave_du_château_Coujan_AOC_Saint-Chinian.jpg

L'émotion est toujours intacte, à la relecture de ce morceau d'anthologie de J.Paul Creissac.

Le poète établit une correspondance entre sa terre occitane et l'univers de la poésie car tous deux n'existent que dans le coeur des hommes. Une poésie qui vibre comme je l'aime et qui va au coeur des choses. El duende.

En souvenir d'une soirée de lecture entre amis sous le noyer de la cour du charron, en juin 2009, où nous sommes parvenus en terre de poésie...

Lire la suite»

Bourdelle ...

Fillette à la rose d'Antoine Bourdelle. Auteur Gloumouth 1

Magnifique "fillette à la rose" : immenses yeux vides et rose talée.
auteur : Antoine Bourdelle (de Montauban) plus connu comme sculpteur.

Lire la suite»

lundi, septembre 25 2017

La nébuleuse du papillon...

C'est sur cette nébuleuse inspirée que je vous abandonne quelques temps pour effectuer un toilettage dans ce charmant capharnaüm. A bientôt. El duende.

IMG_2415.PNG La nébuleuse du papillon photographiée par Hubble. Crédits Nasa.

Lire la suite»

Je suis le berger des étoiles ...

By Pedraferit (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia CommonsIbn Hazm est né à Cordoue en 994. Son œuvre la plus connue est " Le collier de la colombe" qui est un recueil de poèmes d'amour - Diwan- où le poète cherche à saisir l'essence de l'universalité du sentiment amoureux. " Le collier de la colombe" est considéré comme le plus beau recueil de poèmes d'amour existant. Sa poésie est comparable en tous points à celle de l'amour courtois tel que nous le connaissons à l'époque médiévale en Europe.
Source : Poetas andaluces
Un site remarquable par la qualité de la présentation des auteurs et par la place faite aux poètes arabo-andalous.
N.B : Une juste reconnaissance car il n'en a pas toujours été ainsi. Je mets en lien la page d'un cours qui m'a semblé très clair pour le profane, sur ce que fut Al Andalus, époque de la domination Arabe.
Rappelons que Al Andalus est devenu mythique au 20° siècle car les intellectuels en ont fait le symbole de l'entente des 3 religions. Une sorte d'âge d'or de la civilisation et de la culture européennes.

Lire la suite»

jeudi, septembre 14 2017

La spirale...

 "Le mystère est la plus belle chose que l'on puisse ressentir. C'est l'origine de tout art et toute science véritable. Celui qui ne ressent pas cette émotion, qui ne parvient plus à faire une pause pour s'émerveiller et se laisser impressionner, ne vaut pas plus que la mort. Il a les yeux fermés." Einstein.

"la beauté est une manifestation de lois secrètes, qui autrement nous aurait été cachée à jamais." Goethe.

 

Une vidéo qui réconcilie avec la science

Cette vidéo est la 2° d'une série de 4.

Lire la suite»

dimanche, septembre 10 2017

Croisée ...

"La vie est un songe et les songes sont des songes"

Lire la suite»

mercredi, août 16 2017

Avignon : Les éclaireurs

IMG_6617.jpg

Exposition Afrique au palais des Papes en Avignon.

Lire la suite»

samedi, août 12 2017

In situ...

La couronne d'épines...

Oeuvre de Javier Pérez, né en 1968 à Bilbao : artiste espagnol qui vit et travaille à Barcelone.
La couronne d'épine, symbole de la barbarie humaine et .... si proche de l'amour... posée tout contre la douceur ...

IN SITU 2014 "Patrimoine et art contemporain". Manifestation estivale portée par l’association Le Passe Muraille afin d'établir un dialogue entre l’architecture patrimoniale et l’art contemporain.Saint-Guilhem-le-désert...

Lire la suite»

samedi, août 5 2017

Sète à l'heure du duende ...

IMG_1981.Sete_la_nuit_3.jpg

Lire la suite»

lundi, juillet 31 2017

La fin d'Al Andalus vue par les troubadours : Romance de la perte d'Alhama ...

En 1492 la reconquête de l'Espagne par les Rois catholiques s'achève : l'émir nasride Boabdil perd Grenade et avec lui disparait le mythique royaume d'Al Andalus. Il se réfugiera à Fez en exil.

Piètre monarque et stratège, la vie de Boabdil est devenue légendaire. En effet, Il reste dans l'histoire comme le roi chassé de ses terres qui n'a pas su conserver son héritage.

Sa vie a donné lieu à de multiples légendes, comme celle de la tuerie des Abencerages, ou celle du départ en exil. Sa mère lui aurait lancé "pleure comme une femme, ce que tu n'as pas su défendre en homme". Suprème insulte.:-))

Dans ce romance anonyme, Boabdil vient d'apprendre la chute d'Alhama une ville au sud de Grenade. Le romance raconte comment Boabdil se fait lâcher par ses sujets, à cause de ses alliances mal venues avec Cordoue et de ses excès supposés - tuerie des Abencerages-, ce qui précipite la chute de Grenade.

On ne peut dénouer le vrai du faux. Toujours est-il que le romance est un modèle du genre. Destiné à être dit oralement dans les cours et chez les nobles, il ménage le suspense. J'ai admiré les descriptions d'un trait de plume enlevé, qui permet de se représenter la scène et de faire fonctionner l'imaginaire, ainsi que les pleurs de Boabdil immortalisés par Paco Ibanez. El duende.


La reddition de  Grenade par Francisco Pradilla y Ortiz (1848-1921) Boabdil remet les clefs de la ville aux rois Catholiques

La reddition de Grenade. Francisco Pradilla y Ortiz : 1848-1921.

Lire la suite»

mercredi, juillet 26 2017

Picasso et Guernica, la grâce au bout des doigts

Mural en céramique du tableau de Picasso à Guernica. Auteur Papamanila.

Pour ce tableau à Madrid, au Musée reina Sofia, les foules sont prêtes à patienter deux heures sous le soleil brûlant, comme à l’Alhambra de Grenade. Le chef d’œuvre de Picasso, Guernica, a été peint en 1937 pendant la guerre civile espagnole, à la demande du gouvernement républicain, et pour l’exposition universelle de Paris. Il retrace le bombardement de la ville basque de Guernica par les allemands, avec l’assentiment de Franco, en guise de répétition générale avant la seconde Guerre Mondiale.


Lire la suite»

- page 1 de 27