Aujourd'hui

Aujourd’hui j'ai arrêté de parler à mon oreille.
Aujourd’hui j'ai arrêté de parler à mon ouïe.
Aujourd’hui je suis heureux, caramba ! Comme c'est triste !
Lorsque je sens mon coeur rond et jaune.

Aujourd’hui j'ai arrêté de fermer les yeux.
Aujourd’hui j’ai arrêté de biaiser
Aujourd’hui, j'ai traversé une rue, une rue quelconque.
Aujourd’hui je suis heureux, caramba ! Comme c'est triste !

Aujourd’hui j’ai aidé un boiteux à soulever mes jambes.
Aujourd’hui je crois mourir, comme c'est triste !
Aujourd’hui je me donnerai la mort par les quatre sens qu'il me reste.
Aujourd’hui je dois me supprimer pour continuer à vivre.

Aujourd’hui je chercherai un utérus simple comme la terre.
Aujourd’hui je suis heureux, comme c'est triste!

Auteur: Patricio Sànchez
Poète chilien exilé en France depuis la chute d'Allende traduction: J. G. Riquelme
in "El calendario de la eternidad" Ed. Obsidiana Press USA