Pétale de pélargonium par Mémorator. Wiki. Domaine public.François Cheng est précieux. Il nous présente, comme une offrande, une anthologie de la poésie chinoise depuis ses origines à nos jours. Non pas une anthologie classique, mais comme il le dit lui même, un choix de poèmes emportés dans son coeur lorsqu'il a quitté son pays, son héritage culturel en quelque sorte. Une richesse qui, selon l'auteur, lui a permis de s'enraciner dans ce pays d'accueil. Une belle démarche.

Et quel plus beau bouquet que ce florilège de poèmes venus, pour certains, du fond des siècles ? Tous ont en commun, la recherche de soi, le souci de l'accomplissement personnel en communion avec la nature. Sans elle point d'équilibre. Si la solitude est omniprésente, elle n'est pas vécue de façon négative, mais comme une nécessité afin de se ressourcer. Une leçon à retenir dans nos sociétés "dispersives".
Des poèmes d'une grande finesse, empreints de mysticisme, qui nous plongent dans l'intimité de la culture chinoise...
El duende.